Manger en apesanteur

Décollage réussi pour Thomas Pesquet qui s'apprête à réaliser une mission spatiale de 6 mois accompagné de son équipage à bord de l'ISS la Station spatiale internationale. Tout au long de ce séjour, les spationautes devront veiller à leur alimentation et à leur activité physique du fait des contraintes liées à l'apesanteur pour ne pas affaiblir leur organisme et assurer leur mission.

Que mangent les astronautes en mission ?

NOURRITURE SPATIALE

La majorité du temps les menus restent basiques c'est-à-dire à base de mets lyophilisés, en conserve, et parfois des produits frais. A priori, rien de très réjouissant pour les papilles !

"Certaines nourritures peuvent être mangées dans leur forme naturelle, comme des brownies ou des fruits. D'autres requièrent l'ajout d'eau, comme les macaronis au fromage ou les spaghettis" selon un article de la NASA.

La station ISS est équipée d'un four, mais pas de réfrigérateur, c'est pourquoi les repas doivent respecter une longue durée de conservation.

Les miettes présentant un risque d'obturation des grilles de ventilation ou d'inhalation par les astronautes, les mets ne doivent pas être trop secs. Le pain manque !

Quant aux liquides, les bulles qu'ils forment peuvent endommager les appareils, c'est donc à la paille qu'ils sont consommés.


DU GOÜT ET DES SAVEURS

L'apesanteur induit une perte partielle du goût et de l'odorat. Par conséquent, pour pallier à cette altération des sens, les plats sont cuisinés de façon plus relevée que sur Terre avec l'usage d'épices.


COMFORT FOOD

En plus de couvrir les besoins essentiels en énergie et en nutriments, la nourriture de l'espace contribue à l'équilibre psychologique des astronautes éloignés de leurs proches pour plusieurs mois. La "comfort food", en français aliment-réconfort, aliment réconfortant ou aliment-doudou désigne un aliment familier généralement composé de glucides (sucres simples et complexes) et/ou de lipides (graisse) qui procure réconfort et bien-être lors de sa consommation.

C'est le chef Thierry Marx qui est à l'origine de trois plats de fête conçus pour Thomas Pesquet en guise de "comfort food".


On voit ici l'importance accordée au plaisir alimentaire pour sa contribution à l'équilibre psychologique. Ce n'est pas surprenant si les diètes drastiques et les régimes d'exclusion nuisent au moral en plus d'induire des risques de carences nutritionnelles sur le long terme.

Le besoin de nourriture réconfort est reconnu et anticipé lors des étapes de préparation du voyage. Si les astronautes de toute nationalité partagent ce besoin humain de réconfort alimentaire il serait temps de se l'autoriser aussi les pieds sur Terre !


Envie de commenter cet article ? De partager votre expérience sur les aliments-réconforts ? Connectez-vous et déposez vos commentaires en bas de l'article.

Et si cet article vous a plu, faites le circuler !


Sources :

https://www.cnews.fr

https://www.bfmtv.com

https://fr.wikipedia.org

https://www.nasa.gov/

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Diététicienne comportementaliste

Psychonutrition

-

Siège social : 34 impasse du colibri 38470 VINAY

  • Blanc Icône Instagram
  • White Facebook Icon
  • Blanc Pinterest Icône

Suivi diététique et psychonutrition EN LIGNE

partout en France métropole, dans les dom-tom et les pays francophones

Paris ~ Lyon ~ Marseille ~ Lille ~ Montpellier ~ Nantes ~ Nice ~ Bordeaux ~ Strasbourg ~ Echirolles ~ Grenoble

© 2012 amandineperrot