En me baladant

En me balandant ce matin sur facebook, je tombe sur le dernier post d'Amma qui m'inspire ce nouvel article.

Pour ne pas paraphraser ses propos je vous invite à les lire toutefois en voici un extrait :

"Si on a un mental purement scientifique, il manquera de compassion. La tendance d’un tel mental sera uniquement d’attaquer, dominer et harceler les autres. Toutefois, lorsqu’un intellect scientifique est joint avec une compréhension de la spiritualité – l’essence intérieure de la religion- la compassion et la sympathie pour tous les êtres vivants émergent spontanément"

Je me sens profondément reconnaissante pour ce message car il traite aussi de la façon dont soi en tant qu'individu nous traitons nous-même. L'exemple dans le domaine de l'alimentation est probant. Nous cherchons à diriger notre corps, à contrôler nos appétits en raisonnant selon des principes diététiques pour obtenir de lui ce que nous désirons.

Cette attitude génère du mal-être et de la souffrance et réduit le corps à un objet. Ma pratique me montre combien il est difficile de prendre de la distance avec cette vision consumériste du corps tant la société nous y encourage.

Heureusement, la pratique de la méditation de pleine conscience nous permet ce recul, cette distanciation d'avec les exigeances extérieures et souvent intégrées en nous et malgré nous.

Nous pouvons découvrir toutes les joies d'avoir un corps qui marche, qui digère, qui rit, qui pense, qui ressent... en se rappelant chaque jour du miracle d'être à cet instant pleinement vivant.




37 vues
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon

Médicentre, 03 avenue du 8 mai 1945 38130 ECHIROLLES

© 2012 amandineperrot