SEMAINE BLEUE, 7 jours pour…


Lancée en 1951, la Semaine Bleue est la semaine nationale des personnes retraitées et des personnes âgées. Elle se déroule cette année entre le 7 et le 13 octobre 2019 autour du thème :

Pour une société respectueuse de la planète : ensemble agissons

Voilà ce que nous dit Pierre Rabhi : « Ensemble femmes et hommes de tout âge, il nous faut de toute urgence « prendre conscience de notre inconscience », de notre démesure écologique et sociétale et réagir ».

La semaine bleue nous invite à « Réagir en édifiant une société de la « sobriété heureuse » qu’il ne faut pas confondre avec la décroissance. Pour cela il faut rester dans le registre de la quête d’un équilibre inexpugnable face aux grandes tentations consuméristes et faire de la modération et un art du vivre ensemble. » 

Dans l’alimentation, les anciens « peuvent se révéler de puissants vecteurs d’édification d’une société plus respectueuse de son environnement : (…) une alimentation qui suit le cours des saisons, en privilégiant les produits de proximité ».

Comment s'inspirer de l’expérience de vie voir même de la sagesse de nos anciens ?

Un adage dit « Plus vieux, plus heureux », c’est ce que montrent les études chez les 50-70 ans. Avec l’âge, la tendance est à séloigner de l’attachement au statut social et à l’apparence apparence physique au profit de ce qui compte : l’Amour (amis, copains, famille, partenaire…).

N’attendons pas de vieillir … même si c’est déjà fait 😉 … pour envisager de cultiver plus de conscience de ce à quoi nous aspirons au plus profond de nous en s’appuyant sur notre humanité et nos ressources véritables.

Comment cultiver notre sagesse intérieure ?

En pratique cela ressemble à amener notre attention à ce qui se passe dans l'instant présent, ce que nous sommes en train de vivre, de faire ou de ne pas faire pour sortir de l’impression de fragmentation et ainsi cultiver son amour de la vie malgré l’adversité : conscient d’être à l’endroit à nous sommes, conscients de respirer, de manger, de boire, d’être en vie pleinement reliés à la totalité de ce qui nous entoure.

Cette sagesse intérieure ouvre les portes d'une "sobriété heureuse".

En pilotage automatique, nous sommes comme pris au piège d'un mécanisme inconscient basé sur la quête de plaisir "à tout prix" et nous devenons esclave de nos desirs croyant que leur satisfaction nous procurera un bonheur durable.

Plus nous devenons conscients c'est-à-dire dans l'observation attentive des schémas d'habitude et de leurs effets (à court terme et à long terme, pour soi, les autres, l'environnement...), plus nous ouvrons notre esprit et notre coeur et plus nous nous libérons des limites étroites de notre mental afin de faire des choix conscients plutôt qu'inconscients.

Voilà pour la théorie, et pour la pratique ?

Modérer ses appétits

Pour beaucoup modérer ses appétits ressemble à se restreindre par l'unique volonté en déployant avec force une (tentative de) répression de ses envies et désirs qu'on cherche à étouffer par des règles mentales. En d'autres mots en se mettant au régime.

Existe-t-il un autre chemin qui aboutisse à réduire ses appétits capricieux et surtout qui nous libère de la réponse automatique consistant à les assouvir ?

A mon sens, la pleine conscience ou présence attentive constitue une voie à privilégier car elle s'appuie sur l'expérience de chacun, nous plaçant comme notre propre expert.

La méditation inclut : la connaissance de nos habitudes, de nos schémas réactionnels, elle inclut celui qui la pratique tout en l'ouvrant au monde. C'est une démarche qui apaise : elle nous rend présent à nous-même, elle pacifie en nous ce qui a besoin de l être et nous amène à développer une vision élargie et globale de la vie capable d'apaiser nos appétits voraces. Et oui elle nous apprend à désobéir et cesser de répondre "Oui" au moindre de nos désirs... et cela sans lutte et de façon amicale. Elle ouvre en nous tout un champ de possibilités et de créativité notamment dans la façon de se nourrir compatible avec l'équilibre des multiples formes de vie. La méditation de pleine conscience et son application à l'alimentation sont 2 exemples de pratique d'origines ancestrales à explorer à tout moment la vie et sans limite d'âge. Vous commencez quand ?

Sources et liens :

Semaine bleue : https://semaine-bleue.org/IMG/pdf/semaine_bleue_2019_theme.pdf

France Inter, Pourquoi il ne faut plus avoir peur de vieillir, avec Carl Honoré : https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse/grand-bien-vous-fasse-01-octobre-2019


12 vues
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon

Médicentre, 03 avenue du 8 mai 1945 38130 ECHIROLLES

© 2012 amandineperrot