top of page

Du plaisir en bougeant

Dans une fiche que complètent les patients avant d’initier leur premier rdv, une question porte sur les moyens déjà mis en œuvre pour se rapprocher de leur objectif. Pour la plupart d’entre eux, la perte de poids représente la demande principale. Afin de parvenir à leur but, en plus du contrôle alimentaire, le sport est souvent évoqué en vue de gérer le poids. Pourtant, peu de personnes s’intéressent aux effets de cette attitude sur leur santé et leur niveau de bien-être, à savoir bouger pour maintenir ou perdre du poids.

Lorsque la pratique d’une activité physique ou sportive vise essentiellement à modeler son corps pour des raisons esthétiques ou pour des motifs liés au contrôle du poids, alors :

  • Le niveau de préoccupation à l’égard du poids et de l’apparence augmente

  • L’insatisfaction corporelle grandit

  • La relation à l’activité physique s’altère (culpabiliser d’avoir mangé un aliment riche peut conduire par exemple à vouloir intensifier sa pratique pour brûler plus de calories..)

  • La pratique tend à être vécue comme une corvée

  • Le risque d’abandonner une pratique d’activité physique est plus important

Or les bienfaits de l’activité physique régulière sur le bien-être et la santé sont reconnus. Parmi les bienfaits, voici ce que cite l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) :

  • « L’activité physique est très bénéfique pour la santé du cœur, du corps et de l’esprit.

  • L’activité physique réduit les symptômes de dépression et d’anxiété.

  • L’activité physique améliore les capacités de réflexion, d’apprentissage et de jugement.

  • L’activité physique garantit une croissance et un développement sains chez les jeunes."

Et fait non négligeable :

  • "L’activité physique améliore le bien-être général."

Alors comment trouver sa motivation à pratiquer une activité physique régulière simplement pour se faire du bien ?

Sarah Baribeau, rédactrice pour le blogue Equilibre au Canada a émis 4 recommandations :

  1. Trouver son pourquoi

  2. Planifier

  3. Adopter une attitude flexible

  4. Des erreurs à éviter

1. Trouver son « pourquoi »

Il s’agit d’identifier sa motivation à bouger, sachant qu’une motivation intrinsèque, c’est-à-dire « basée sur le plaisir de pratiquer en soi peu importe les résultats ou l’appréciation extérieure » augmente les chances de maintenir durablement sa pratique.

=> par exemple, une motivation pourrait être bouger pour se libérer du stress, se vider la tête et se changer les idées, pour prendre un temps pour soi, pour se sentir plus en forme…

2. Planifier

S'oragniser est un bon moyen pour se lancer et pour cela il est utile de prévoir suffisamment à l’avance un temps pour bouger : « planifier dès le début de la semaine, pour le prochain mois ».

Pour soutenir sa motivation, on peut aussi opter pour un cours collectif ou bien s’entraîner avec un.e ami.e. Ces conseils peuvent aider à respecter votre engagement.

3. Latitude et souplesse

Bouger ne devrait pas exercer une pression supplémentaire ou devenir une source de stress ou de culpabilité en particulier lorsqu’un imprévu se présente. Avec de la latitude et de la souplesse ainsi que des encouragements vous parviendrez à souligner vos efforts.

4. Les erreurs à éviter

Le bon choix de l'activité passe par la prise en compte de ses préférences, ses possibilités et moyens , ce temps de réflexion évite ensuite l’écueil de l’abandon de la pratique. Et en cas de baisse de motivation : requestionner son « pourquoi ? ».

 
Vous êtes membres du site ? 😎 Prolongez la discussion dans le groupe de discussion privé ici https://www.amandineperrot.com/group/vos-idees-dactivites-physiques-et-de-loisir/discussion

Cet article vous a plu, vous pouvez semer des graines autour de vous en le diffusant 😉

Retrouvez-moi aussi sur les réseaux sociaux : #amandineperrot_ et https://www.facebook.com/amandineperrot.comm


Sources :

https://www.who.int/fr

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page